Bonne année 2021 et bonne santé !

Faut-il souhaiter une bonne santé après une année marquée par des problèmes sanitaires difficiles à anticiper ? Est-ce que je peux souhaiter une bonne santé à Jean-Claude qui se bat contre un cancer, à Catherine, qui lutte contre la maladie de Parkinson, et tant d’autres ? Je pourrais esquiver le sujet en ne souhaitant que « bonne année » mais bien au contraire, je tiens à souhaiter une bonne santé à tous, malades ou non, à la hauteur de nos espérances pour 2021.

D’abord je vous souhaite une année sans la fameuse Covid 19, et d’être vaccinés le plus vite possible. Mais la santé c’est bien plus que cela, c’est tout ce qui fait du bien à notre corps, notre âme, notre vie.

Pour notre bien-être à tous, je vous souhaite une année qui donne la place à la prière. Faut-il rappeler que la méditation fait du bien, qu’elle réduit le stress, régule les émotions, et renforce la souplesse du cerveau ? A tous les hommes et femmes d’action de la paroisse et d’ailleurs, je donne cette recommandation : priez, cherchez Dieu, et vous serez zen. Bon d’accord vous ne trouverez pas le nirvana tout de suite, mais au moins un peu de calme intérieur.

Autre souhait pour 2021 : l’humour. Le rire est un excellent relaxant et favorise la synthèse d’hormones antidouleurs. Alors autant que possible qu’il y ait du rire dans vos familles, au travail, à la paroisse, dans nos réunions, nos temps forts. Et pour ceux qui sont persuadés que Jésus n’était pas drôle, je recommande la lecture du petit livre de Didier Lecoin Jésus le Dieu qui riait paru en 2001. Notre Sauveur a un humour fin, discret mais bien affirmé.

Bien entendu la santé n’est pas une affaire individuelle : c’est ensemble qu’elle est à préserver, à fortifier. Les confinements nous ont pesé parce que nous ne sommes pas faits pour rester seuls. Voilà pourquoi Ensemble est notre thème de cette année. Alors autant que possible je souhaite que 2021 soit une année pour prier ensemble et rire ensemble, retrouver du travail, accueillir à nouveau les anciens, les familles, les étudiants, les migrants, nous réjouir du printemps, voir à nouveau les visages sourire, les enfants jouer ensemble et pouvoir embrasser nos amis. Bref, bien portants ou malades, cette année 2021 peut nous faire un bien fou. En tout cas davantage que 2020. Alors bonne année et bonne santé !

Père Benoît LUQUIAU.

Ce contenu a été publié dans Edito. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.