Vite, la fin de la série !

Depuis quelques mois l’Église enchaine les déboires : le rapport de la CIASE, puis la démission de l’archevêque de Paris, et cette semaine, bing ! Un coup de force des intégristes à Nantes. Je me demande quel sera le prochain épisode. Cette série catastrophique ne peut pas s’arrêter là, maintenant ?

On peut se dire qu’on regarde trop ce qui est négatif, qu’il faut voir ce qui est beau : la crèche vivante de samedi prochain dans ​notre paroisse, le concert pour soutenir l’accueil des migrants, il existe des choses simples et belles pendant ce temps de l’Avent.

Mais ce serait se voiler la vérité : notre Église a besoin d’avancer pour moins être une institution en surplomb des réalités humaines. Comme l’a dit notre évêque vendredi dernier à Orvault, aux personnes venues s’informer sur l’avenir après la parution du rapport Sauvé sur les abus dans l’Église, c’est ensemble que nous pourrons avancer. Et ensemble, les joies simples de Noël pourront être vraiment belles et lumineuses.

Père Benoît LUQUIAU.

Ce contenu a été publié dans Edito. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.